Comtadin

Farandole : Danse populaire sous forme de chaîne pratiquée au cours de toutes les fêtes publiques et danse militaire représentative des provençaux enrichie par des pas techniques et difficiles qui ne peuvent être exécutés que par des danseurs confirmés.

Pas grec : Danse représentant un maître de danse montrant des pas à ses élèves qui les exécutent à leur tour.

Epées : Un assaut de danseurs qui miment un combat pour gagner les faveurs de leurs cavalières. Chaque jeune homme présente à sa belle, un bouquet de fleurs ou une orange selon la saison.

Les épées

Arquets : Danse du renouveau saisonnier (renaissance de l’esprit de la végétation) dont les figures symboliques invoquent la puissance fertilisante de la divinité.

Les Arquets

Cordelles : Cette danse se rattache au rite de l’arbre de Mai. Reliés par des rubans à cette source de vie qui est le centre, les danseurs sont censés en recevoir les effluves bénéfiques.

Gavotte : Cette danse était exigée pour l’obtention du brevet de prévôt de danse aux armées. De nos jours, elle est encore présente dans les assauts de danse qui ont lieu chaque année dans le Sud-Est. Elle est considérée comme un critère et virtuosité pour un danseur.


 Scène du bal

Mazurka

Scottish-Valse

Quadrille d’Orange : Danse dite de salon exécutée à quatre couples face à face enchaînant cinq figures : le pantalon, l’été, la poule, la pastourelle, le galop. La musique a été composée par Julie Bernard spécialement pour les Chorégies d’Orange au 19ème siècle.

Polka

Volte


Tableau Méditerranéen

Matelote : Evocation des gestes professionnels du marin (monter à la corde, ramer, hisser les voiles, scruter l’horizon, nager…). La matelote contient des pas classiques introduits par les maîtres de danse de la marine. Les danseurs ajoutent des pas nécessitant beaucoup d’élévation, recherchant le côté spectaculaire et acrobatique.

Gigue : Cette danse se compose de pas classiques de très haut niveau. Elle est exigée pour l’obtention du brevet de maître de danse, diplôme qui consacre la science du danseur et lui donne la possibilité d’enseigner.

Fricassée : Cette danse mime une scène de ménage. Les deux amoureux finissent par se réconcilier et la danse se termine par des embrassades.

Gigouillette


Haute Provence

Fileuses : Un garçon étourdi donne rendez-vous à quatre jeunes filles au même moment. Ces dernières, d’abord rivales, se liguent pour faire perdre la tête au jeune homme.

Bourrée : Danse empruntée aux ouvriers agricoles venus du Massif Central pour les vendanges.

Moisson : Les moissonneurs munis d’outils agraires miment au cours d’une procession les gestes des paysans : ensemencement, fauchage, liage des gerbes, glanage, battage et vannage.

Rigaudon : Cette danse marquait la fin des moissons et était exécutée lors d’une grande fête. Les hommes choisissaient leur future épouse en fonction du plus beau jupon

Lavande : Danse de création dans laquelle les paysans simulent la coupe et la récolte de la lavande munis d’outils spécifiques (faucilles, sacs en toile, tamis).


Carnaval
Tambourins : Danse de carnaval mettant en scène des jeunes filles munies de tambourins basques imitant le chant des cigales.

Cocos : Les danseurs portent sur la poitrine, aux mains et aux genoux des coquilles de noix de cocos qu’ils choquent les unes contre les autres en exécutant toutes sortes de figures afin de chasser les mauvais esprits. A l’origine, les danseurs choquaient des morceaux de bois. Après la découverte des colonies, les navigateurs ont ramené des noix de cocos en Provence et c’est ainsi qu’elles sont intégrées dans le folklore provençal.

 Grelots : Des grelots noués aux chevilles, des jeunes filles rejoignent les danseurs des cocos pour un ballet enlevé et spectaculaire.

Arlequine : Les Arlequines tiennent dans leurs mains une baguette. A l’origine le sujet de la danse était de s’exercer au maniement de l’épée. Plus tard, la danse a été interprétée par des jeunes filles.

Bouffets : Jeunes gens revêtus de chemises et de bonnets de nuit, précédés des musiciens avec fifres et bachas parcourent à la nuit tombée, les rues du village en chantant des couplets grivois … afin d’éteindre un grand feu qui les brûle…


Danses de Création

Passejado : (La promenade)  Divertissement dansé par 6 jeunes filles.

Pas de deux : C’est une Contredanse effectuée par quatre couples.

Share Button